PETIT CON est en ligne

Greg annonce à Julia qu’il a traversé la Loire à la nage, nu et un peu saoul. S’il trouve ça drôle, elle pas du tout… Julia tente alors de lui faire comprendre ce qu’elle ressent.

Un plan séquence de 10 minutes.

Production : Thierry Bohnké / OHNK
Réalisation : Thomas Rault
Chef opérateur : Tangi Le Bigot
Assistant opérateur : Sebastien Vallée
Assistant réalisateur : Steve Marchesse
Ingénieurs du son : Matthieu Fraticelli – Louise Lagabbe
Photographe de plateau : Pierre Koller
Responsable sécurité : Tom Barthelemy
Assistant de production : Thomasz Namerla
Stagiaire production : Camille Angot
Accompagnement à l’écriture : Mad Cow
Mixage : le Phonarium / Gérald DORAI-MOUËTRON
Moyens techniques : M’Stream

 

Plus d’infos :

https://thomasrault.wordpress.com/2016/06/11/ouest-france-tournage-du-court-metrage-petit-con/

https://thomasrault.wordpress.com/2016/06/20/petit-con-photos-de-tournage/

 

Publicités

PIERRE TOMBALE – Pitch, concours du meilleur projet de Pitch / Côté Court

Il y a quelques semaines, j’ai soumis un projet de court-métrage au concours de Pitch de Coté Court avec à la clé un préachat de France 2.  

Ce concours permet à des auteurs de mettre en valeur leur projet et de le défendre face à un jury qui décernera le très convoité PRIX DU MEILLEUR PROJET DE FILM, doté d’un préachat de France 2 et d’un accompagnement à un projet de film naissant. Cette année, nous avons reçu de très nombreuses candidatures, près de 300 ! Nous sommes très heureux de cet intérêt grandissant pour le concours que nous organisons et chaque dossier est étudié avec attention par le comité de sélection. Les résultats seront rendus publics autour du 20 mai. Sept candidats viendront pitcher leur projet, face à un jury composé de Christophe Taudière (Directeur de la programmation courts métragede France 2), Marie Vermillard (réalisatrice) et Christophe Loizillon (réalisateur). Chaque auteur aura dix minutes pour présenter son projet et convaincre l’audience. Producteurs à la recherche de nouveaux talents, techniciens en quête de projets émergents, cinéphiles curieux, cette soirée vous réserve de belles surprises ! La soirée Pitch aura lieu au Ciné 104 jeudi 13 juin 2019 à 20h, dans le cadre du festival Côté court. Le lauréat du concours sera annoncé lors de la Cérémonie de clôture samedi 15 juin 2019. En partenariat avec logo france 2

Le pitch du film est le suivant :

En sortant du funérarium, deux frères décident pour rendre hommage à leur père bricoleur, d’assembler eux-mêmes une pierre tombale vendue en kit sur internet. Mais sans l’aide du père, le montage va s’avérer complexe.

Capture d’écran 2019-05-16 à 12.55.33.jpg

 

Malheureusement, je ne ferai pas partie des sept 😦

Capture d’écran 2019-05-16 à 12.41.53.png

 

À suivre…

AQUABIKE

C’est l’histoire d’un couple qui se fait voler une bonne nouvelle par un couple qui annonce une mauvaise nouvelle.

Un film de THOMAS RAULT

Avec JULIA GÓMEZ
SOPHIE PÉAULT
CAROLINE FERRUS
MORGANE MAISONNEUVE

Image TANGI LE BIGOT
Assisté de SEBASTIEN VALLÉE
Son GEORGES RICHARDEAU et YOHAN GERARD

Merci à Creative Maker et au Théâtre de l’ultime

Ce que je retiens de ma participation au FIFMA

CinemaLeMelies.jpg


Du 7 au 10 avril 2016, les métiers d’art ont fait leur cinéma dans le plus grand cinéma d’art et d’essai public d’Europe, Le Méliès de Montreuil.


 

 

Le film Agnes Roze-Restauratrice de tableaux, que j’ai réalisé l’année dernière, y était nominé.


 


 

Le film n’a pas été primé. C’est un film expérimental de MIL MASCARAS qui a remporté le prix dans la catégorie du meilleur court-métrage. À noter également le prix du jury à l’unanimité pour le long métrage documentaire de Pauline de Chassey  Génération Y… à l’heure du thé, et le prix contemporain pour le docufiction de Julie Nguyen Van Qi Les fantômes de l’escarlate.



Pour la première fois, j’ai été frustré du format trop court du film sur Agnes Roze. Le film dure 3 mn 30.

À l’origine, ce film était uniquement destiné à une diffusion sur le net. D’où le choix d’une forme courte et synthétique. Il s’inscrivait également dans un besoin, presque vital, de développer des projets rapidement, en parallèle des usines à gaz, que représentent souvent les long métrages.  Mais, avec ces projections en festivals, je découvre le besoin d’une forme intermédiaire, (entre 10 et 15 minutes) pour pouvoir raconter un peu plus de choses tout en restant dans l’énergie. Un mélange entre une simplicité de développement (tournage de 2 jours maximum) et un peu plus de profondeur.

Formellement, je commence à vouloir goûter à une nouvelle classe de caméras. Jérome de Gerlache, réalisateur de Heart of Glass, m’a vanté les mérites de sa ARRI AMIRA ; visiblement un beau mix entre image cinéma et pratique documentaire. Pour le son, un mixage 5.1 par un professionnel pour une diffusion en salle de cinéma commence aussi à être nécessaire.

En bref, je ressors de ce festival avec une envie de passer à une nouvelle étape. Merci à toute l’équipe pour l’accueil,  pour les rencontres, et qui sait, peut-être à dans 2 ans.