TEINTURE VÉGÉTALE

Sophie fait de la teinture végétale. Seule dans son atelier, on la regarde, sans faire de bruit.

 » Formée aux Arts Textiles il y a plus de 10 ans à l’Ecole parisienne Dupérré, elle puise ses inspirations là où elle a grandi : dans une campagne généreuse au cœur du Maine et Loire. Papier, tissu, dessin, broderie, teinture végétale ou encore gravure, chaque support et technique sont les bienvenus pour s’échapper des sentiers battus et enrichir l’ensemble. Cet amour du fait main et de l’expérimentation est au centre du travail qu’elle développe dans son atelier près de Nantes. »

Image, son, montage : Thomas Rault

Aude, brodeuse de dessins

Aude Herrard fait du dessin brodé. Seule dans son atelier, on la regarde, sans faire de bruit.

 » Au delà du fait de vouloir faire de belles choses et de revendiquer la poésie par le fil, sans tenir compte des méthodes classiques, je pense que la société créative dans laquelle nous évoluons se révolutionne par l’arrivée de nouveaux savoirs-faires non conventionnels, par le biais d’artistes-créateurs auto formés et ayant envie de faire et de transmettre leur manière-de-faire. »

Un film de Thomas Rault.
Image : Tangi Le Bigot.
Son, montage, étalonnage : Thomas Rault.

Plus d’infos sur le travail d’Aude : troispetitsriens.fr

 

DROIT DES FEMMES ET DES FAMILLES

Fondé en 1972 à l’initiative de l’État, le Centre National d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles – CNIDFF est un relais essentiel de l’action des pouvoirs publics en matière d’accès aux droits pour les femmes, de lutte contre les discriminations sexistes et de promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes. Plus d’infos : infofemmes.com // 4 mn 30 // Production Olivier Berne // 2017

 

Quel regard portons-nous sur la vieillesse ?


La Ville de Nantes a demandé à une agence spécialisée dans le théâtre (La belle boîte) de questionner une centaine de nantais sur le thème de la vieillesse. Des ateliers d’écriture ont alors vu le jour dans différents lieux de la ville. À partir du contenu de ces échanges, La belle boîte a créé une pièce de théâtre : L’étincelle. Pour conserver une trace de cette initiative, ils m’ont demandé de filmer les différentes étapes de cette création.

Lazare (3/3) – Olivia

Troisième et dernier portrait pour l’association Lazare.

Olivia vit à Nantes, en collocation avec des personnes anciennement de la rue et des jeunes professionnels. Elle raconte son quotidien.

Extrait du site de Lazare :

 » Nous pensons que si les personnes sans domicile fixe ont besoin d’un toit, elles ont tout  autant besoin de relations humaines. Le citoyen en nous apprécie les actions déterminées  des pouvoirs publics pour lutter contre l’exclusion. Mais nous nous sentons aussi une responsabilité directe vis-à-vis de nos semblables qui sont à la rue, en  souffrance, et nous savons que nous pouvons les aider. Nous choisissons de vivre ensemble avec eux, dans la simplicité, jour après jour.

Une expérience depuis 2006, des lieux pour se (re) construire

Nous proposons des appartements «ordinaires» non mixtes, à taille humaine, où peuvent cohabiter de 6 à 10 personnes. Chacun a une chambre individuelle, les espaces cuisine, salon et sanitaires sont communs.

Les personnes accueillies sont des personnes sans logement, soit « à la rue », soit en foyer d’hébergement collectif ou encore hébergées provisoirement à l’hôtel. Ces personnes sont orientées par des associations spécialisées qui s’engagent à continuer leur accompagnement social (démarches administratives, recherche d’emploi…).

Les accompagnateurs s’engagent, à côté de leur travail et de leurs activités personnelles, à être présentes et disponibles à leur colocation.

La durée de séjour des personnes au sein d’un appartement n’est pas limitée a priori, mais adaptée au besoin de chacun et à ses capacités d’autonomie. »

Plus d’infos  : http://www.lazare.eu

François – Luthier

Film réalisé dans l’atelier de François Monnier à Varades.

françois itwtom shoot françois

Guitariste depuis l’adolescence, François s’essaye d’abord à la lutherie « sauvage ». Petit à petit devenu xylophage, il intègre la section lutherie guitare au Newark and Sherwood College (Angleterre) en 2003.

Outre le travail du bois et la recherche esthétique et sonore, son métier le passionne également pour ses diverses ramifications ; la fabrication et l’usage des outils, leur affûtage, l’élaboration des vernis…. Il n’utilise que des bois massifs qu’il travaille à la main.

Il réalise aujourd’hui des guitares acoustiques au sens large, de la classique à la folk en passant par les guitares slides et manouches.

Plus d’infos :
monnier.lutherie.free.fr

Francois-luthier 2

Image : Micro 4/3 Lumix GH3 – Pancake 20 mm – Filtre Gris Hoya

Son : Micro HF Sennheiser en direct dans le boitier du GH3

Post Prod : FCPX