J’ai découvert Yann et l’Etrillum par hasard, en passant dans la rue Armand Brossard. J’y ai diné. J’ai adoré sa dorade, ses pousses d’épinard, et son fondant au caramel. Quelques mois plus tard, nous nous sommes retrouvés pour le tournage de ce portrait.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s